Accueil  |  Le Concept | Blog actu blogappétit
  moules et oignons
 
     


Olivier Straehli, parrain de Blog-Appétit # 12

Olivier Straehli est un garçon atypique et passionnant ; il est le parrain de la douzième édition de Blog-Appétit.

Olivier Straehli adolescent allait aider un restaurateur ami de la famille dès qu'il avait quelques loisirs. Il en a retenu les tournemains indispensables à tout cuisinier.

La nécessité de gagner sa vie l'a conduit à devenir cadre dans une banque. Néanmoins la passion de la cuisine ne l'a jamais quitté et il a participé à de nombreux concours culinaires amateurs jusqu'à remporter celui de Cuisine TV en 2003.

Il publie ensuite 20 recettes commandées par le conseil interprofessionnel des vins de la région de Bergerac sour le nom de Recettes gourmandes créatives et faciles autour des vins de Bergerac.

Depuis 4 ans il anime des ateliers de cuisine mensuels à la Maison des 5 Sens, dans le quartier Saint-Augustin à Bordeaux. Maison de quartier où Ségolène va donner des rencontres-discussions autour du goût et moi même des interventions autour du "vin pratique".

Au printemps 2007, Minerva a édité son livre "Bocaux & Conserves". Il met la dernière main à un autre ouvrage.

Nous lui avons posé nos questions rituelles.

- Qui, ou qu'est-ce qui vous a donné envie d'être cuisinier ?

C’est une histoire de famille… qui date de mon arrière grand père boulanger, de ma grand-mère bonne cuisinière, de mon «  Pépé » qui regardait tous les dimanches matin le fameux Raymond Oliver , de mon Papy qui me demandait de réaliser les repas de famille (en Alsace il y en a beaucoup !) et de mon père qui m’a laissé cuisiner un œuf sur le plat à l’âge de 6 ans …

– L'uniformisation du goût menace la cuisine, comment réagissez-vous concrètement ?

Je m’efforce de travailler les produits de saison et de prouver lors de mes cours de cuisine (à la Maison des 5 sens à Bordeaux) que le goût des produits ne se révèle qu’à la pleine saison tout en étant plus abordables. Pensez à ouvrir un compte épargne chez votre banquier !!!


– Comment créez-vous un plat ?

Cela commence toujours par un produit vu au marché, puis une odeur qui me traverse l’esprit et la texture que j’imagine en bouche ; alors, tout se bouscule, se mijote, pour finir en une ébauche dessinée comme une histoire à raconter pour les autres.

– Quelle a été votre plus grande émotion gastronomique ?

Ma première crevette mangée au Danemark à l’âge de 6 ans (il faut dire qu’une jolie danoise me l’a décortiquée !). J’en ai encore des frissons d’émotions…


– Quel est le plus grand chef en activité ?

Anne-Sophie Pic ex aequo avec Pierre Gagnaire.

Enfin, Olivier nous a écrit une petite lettre

Aujourd’hui encore lorsque l’on pense conserves et bocaux on s’imagine nos grands-parents assis autour de la table familiale en train d’écosser les petits pois et de profiter ensemble de cet instant de rencontre, tellement « ringard » aujourd’hui… Eh bien non !

Dans notre monde moderne, il est tellement plus simple d’acheter du surgelé et des bocaux « tout fait », mais avec un peu d’organisation on y  trouve le plaisir de servir ses propres préparations et d’en faire profiter famille et amis. De plus, quelle satisfaction d’avoir choisi les bons et beaux produits de saison, au marché et /ou jardin,  au moment où ils donnent le meilleur et sont le moins chers.

Par l’écriture de mon livre, j’ai simplement voulu remettre au goût du jour des recettes de famille, de grand-mère, voir des créations, pour que vous puissiez, vous aussi, apprécier le plaisir conviviale de la traditionnelle « mise en bocal » au fil des saisons. Je souhaitais vous montrer que cette technique de conservation, simple, facile à réaliser (dans le respect de quelques règles incontournables) est loin d’être ringarde et reste bien dans le cadre de nos préoccupations actuelles :

- respect de l’environnement avec utilisation de bocaux en verre, indéfiniment réutilisables (sauf s’ils sont abimés),

- conservation de produits de saison : gage de la qualité gustative et nutritionnelle du produit, fournis bien souvent par des maraîchers locaux ou régionaux.

- mode de conservation assurant l’absence de conservateur ou arômes artificiels (les parents ayant comme moi un enfant allergique comprendront cette sensibilité).

et sans doute bien d’autres encore…

Plus de soucis en cas de visite surprise car vous disposerez toujours d’un bon petit plat : nous voilà dans le concept de la cuisine d’aujourd’hui rapidité, simplicité, qualité et plaisir …et puis penser à servir « dans le bocal » ce qui vous évitera de salir inutilement des plats, mais surtout de réaliser des présentations originales ; vous verrez en découvrant ce livre que le bocal, grand ou petit, est très présentable….

Et puis, lorsque vous serez invités, pourquoi ne pas offrir à vos amis un bocal de foie gras, quelques pots de confitures que vous aurez confectionnés vous-mêmes ? Je n’émets aucun doute sur leur capacité à apprécier !

Bonnes gourmandises.

Olivier

Vos commentaires

commentaire ne fi unde - : par undefined [ site ]

undefined

Un commentaire ou une question


Poster un commentaire

Rejoignez-nous pour l'édition#11

Rien de plus simple pour participer. Il vous suffit juste de nous avertir de votre participation et de la publication de votre recette le jour de l'événement

Participer à Blog Appétit

6 Juin 2005

Derniers post


Filets de sardine marinés, arête frite, sauce tomate fumée et condiments frais par Stéphane Carrade.


L'équipe de Blog-Appétit vous présente ses voeux


Jouez avec la recette tomate et sardine d'Eric Samson !


Rosace de thon aux légumes de ratatouille, mousseline de poivrons rouges à l'anchois.


Vous connaissez les cuisines Easy line de Schmidt?


Thierry Marx


La fraise


Laurent Petit et le Clos des Sens vus par Patrick Chazallet


La carotte


Tout savoir sur la semaine Fraîch'Attitude du 17 au 28 mai 2006